• Accueil
  • > Archives pour septembre 2006

Tristesse… Mais espoir…

25092006

25 septembre. Je me suis dépêché de me lever ce matin pour courir voir sur l’ordinateur si j’avais des nouvelles de ta maman.

Quand j’ai vu son nom apparaître dans ma boîte aux lettres j’ai d’abord eu comme une bouffée de bonheur m’envahir. Ta maman avait tenu ses promesses, elle m’avait contacté. J’imaginais qu’elle allait me donner de tes nouvelles, à quelques jours? semaines? de ton arrivée. Mais mon bonheur a vite laissé la place à la tristesse, au désarroi et à l’incompréhension.

En fait je ne veux pas te dire ce que ta maman m’a dit, parce que cela ne servirait à rien, et parce que c’est ta maman je passerai ses paroles sous silence. Ce sont des choses trop graves pour être dites.

Sache seulement que pour elle, je ne suis pas ton papa, mais ton concepteur, ton géniteur et rien d’autres. Elle ne veut entendre parler de moi qu’au compte-goutte et pour des raisons bien précises. Je ne dois pas m’attendre à avoir des nouvelles de toi et surtout je ne dois pas en prendre pour le moment car elle craint pour ta santé mon coeur. Je sais que ce sont des fausses raisons pour m’éloigner de toi. Je ne suis pas dupe, mais par respect pour elle, et pour toi mon bébé, je vais accepter, POUR LE MOMENT, de rester en retrait, le temps que tu arrives, que tu sois parmi nous et en bonne santé. Sache que contrairement à ce qu’elle pense, pour moi tu es le fruit de l’amour, et pas un accident…

Elena Andréa. Ce sera ton petit nom mon trésor que ta maman t’a choisi. Sache que pour moi tu seras toujours Elena Shannon… Non pas qu’Andréa ne me plaît pas, mais parce que je pense avoir le droit de te choisir un nom pour entrer dans ce tout petit monde, celui que j’avais choisi c’était celui là: Shannon. Il ne plaît pas à ta maman, mais qu’importe… Le jour venu, quand les choses seront plus claires, plus limpides, plus calmes, à la grâce de Dieu, j’irais d’un bon pas reconnaître que je suis ton papa. Je ne peux pas le faire aujourd’hui, tu sauras sans doute un jour pourquoi. Mais je le ferais. Rien ne m’empêchera alors de rajouter ce petit bout de toi dans une troisième case. Et tu en feras ce que tu voudras, mais tu garderas une petite trace de ton papa…

Je te dirais un jour pourquoi « Shannon ». C’est une belle histoire mon coeur, je te la raconterais…

clonmacnoise.jpg
Un début d’explication…




Encore un mois et tu seras là…

5092006

C’est assez bouleversant pour moi de savoir que je suis si proche d’être Papa, mais que je ne puisse pas vivre cet instant intensément comme tous les petits papas du monde. Ton « presque » Papa ne connaît rien de toi ma puce. J’ai eu beau demander des milliers de fois à ta maman de m’envoyer les résultats des examens, les photos des échographies, je n’ai reçu que des réponses méchantes et hostiles.

Il ne reste plus qu’un mois à présent. Tu dois déjà être bien grande maintenant. Les petites infos que je peux glanner sur le net (encore une fois merveilleux internet!!), me permettent, à défaut de voir cela de mes propres yeux, de me faire une idée de ce que tu es aujourd’hui (voir www.neufmoisetplus.com).Un peu plus de 2 kilos pour un peu plus de 40 cm. C’est beaucoup d’émotions pour un papa de savoir que son petit bébé est déjà si grand…

Je ne cesse de penser à ce jour merveilleux. Je ne pense pas que ta maman souhaitera me voir ce jour là. J’en ai bien peur. J’attends de ces nouvelles pour le 25 septembre (c’est ce qu’elle m’a promis), pour en savoir un peu plus. Mais sache mon ange, que je serai au moins en pensée près de toi, lors de ton arrivée.

Je pense fort à toi. Ne reste qu’à attendre, sagement. Soyons patient, tout ira bien mon coeur.

« Girl, I think about you every day now
Was a time when I wasn’t sure
But you set my mind at ease
There is no doubt you’re in my heart now
Said woman take it slow
It’ll work itself out fine
All we need is just a little patience
Said sugar make it slow
And we’ll come together fine
All we need is just a little patience »

Guns N’ Roses, 1989