Moments d’émotion

26032007

Les jours se suivent et ne se ressemblent pas ma puce. Aujourd’hui j’ai reçu des nouvelles bien lointaines, de l’autre bout de la terre, de Chine plus exactement, d’une personne qui est pour moi comme ma petite soeur, même si nous ne nous voyons pas souvent, même si nos chemins au fil du temps ont suivi des directions différentes, mais j’attendais avec impatience de ces nouvelles depuis ce jour où je lui ai écrit pour lui annoncer ton arrivée mon ange. Et ce matin au réveil, Géraldine m’avait envoyé un mot tout gentil, tout plein d’émotions, qui m’a beaucoup touché. Pourquoi je te parle de tout cela mon enfant? Parce que vois-tu, la vie réserve plein de surprises, sache le, plein de moments d’émotion et de bonheur, et que jamais il ne faut baisser les bras, jamais il ne faut s’avouer vaincu, jamais il ne faut perdre espoir, quoiqu’il arrive. Je crois qu’il en est de même pour nous mon bébé. Je sais que les choses sont compliquées pour le moment, mais nous aurons bientôt les moments de bonheur que nous sommes en droit d’avoir toi et moi.

Géraldine me parle de toi bien entendu (tu es « magnifique« , je le savais!), de nous, et tout comme moi, elle est convaincue que ce combat que je livre contre la fatalité, contre le destin, n’est pas vain, mais juste, droit et légitime. Ne perdons pas espoir mon ange, nous sommes soutenus dans cette cause, dans cette quête du bonheur.

J’ai aussi reçu ces messages si sympathiques de Floriane sur ton blog, qui m’ont beaucoup touché. Et ces gestes d’amitié de la part de mon chef François et de son épouse Muriel, aujourd’hui, qui m’ont fait une petite surprise pour toi. Chut! C’est un secret. J’espère bientôt pouvoir te la porter, en mains propres ma poupée.

A défaut de pouvoir vivre ces moments d’émotion avec toi, je jugeais légitime de te les faire partager ma puce, à ma manière, pour que tu saches que même si loin, même à 8000km de toi, ma vie s’organise autour de toi, avec toi. Rien ne saurait aujourd’hui m’écarter de ma voie, de mon chemin qui me mène jusqu’à toi. Dors mon ange, dors. Ton Papa est là.

« When I’m feeling blue, all I have to do
Is take a look at you, then I’m not so blue
When I’m in your arms, nothing seems to matter
My whole world could shatter, I don’t care
Wouldn’t you agree, baby you and me
Got a groovy kind of love »
P. Collins, 1988




Changement de cap

25032007

Un week-end un peu particulier, car ce sera le dernier vrai week-end dans mon appartement. Papa déménage en principe le week-end prochain. Je devais partir car les propriétaires vont le vendre.

Mais pourquoi particulier? Tout simplement parce que ce changement de lieu de vie tombe parfaitement bien. Il arrive à point nommé au moment où bien des choses s’apprêtent à changer dans ma vie qui prend un nouveau départ. En effet, le plus grand changement c’est toi qui es là maintenant mon ange, et c’est fondamental. Mais je dois te livrer un petit secret ma puce, il y a aussi dans ma vie aujourd’hui une personne qui m’est chère et que je l’espère tu connaitras sans doute bientôt.

Rompre avec cet environnement qui t’a vu naître et grandir semaines après semaines au tout début de ta petite vie de bébé était je crois nécessaire, même si ce n’est pas forcément facile. En effet au gré des rangements, tris et classements, comme dans tout déménagement, il m’arrive de me retrouver confronté à ce passé si proche et qui m’avait fait autant de mal. Cela ravive en moi ces moments douloureux comme celui où je t’ai vu partir, en avril dernier, il y a un an à peine, encore au creux de ta maman, impuissant, résigné, presque perdu, ta maman m’emmenant loin de moi sans compassion, sans aucun remord.

Ce nouveau départ me permet ainsi de faire table rase de ce passé un peu trop présent et de mettre un peu d’ordre. Il y a pas mal de choses qui vont disparaître, sans aucun regret, sans amertume et sans rancoeur, mais juste avec un petit pincement, à peine perceptible, en se disant que les choses auraient pu se passer autrement, avec un peu plus de tolérance, de partage et de compréhension de la part de ta maman. Je ne suis pas triste, je ne suis pas rancunier, je n’éprouve aucun sentiment de haine ou de méchanceté, car tu es là Elena, et rien ne saurait m’ôter ce bonheur que j’ai d’être ton papa ma puce. Aussi dures eussent été les épreuves, aussi long et difficile fut le chemin, je n’en garde que ce bonheur de t’avoir aujourd’hui mon ange.

« Il me restera de la lumière
Il me restera de l’eau, du vent
Des rêveries sucrées, d’autres amères
Et le mal au coeur de temps en temps
Il me restera des souvenirs
Des visages et des voix et des rires
Il me restera du temps qui passe
Et la vie, celle qui fait mourir »

J.J. Goldman, 1987




Fier d’être ton Papa

23032007

Il suffit parfois de bien peu de choses pour se sentir heureux et fier. Cette fin de semaine, à quelques jours du week-end, encore quelques petits messages de sympathie venus de France ou d’ailleurs.

« Quelques lignes pour te dire qu’Eléna te ressemble bien. Je suis ravie de faire sa connaissance à cette petite puce. » Carole

« Félicitations et beaucoup de bonheur. » Simon

Et puis des petits bonheurs simples, quand Séverine, qui travaille dans la même entreprise que moi au service des ressources humaines, m’envoie un petit mail depuis Rueil, pour me demander de lui transmettre ton extrait d’acte de naissance, afin de pouvoir régulariser ma situation administrative. C’est tout un symbole, un grand moment d’émotion, car à ce moment là, je me sens fier et ému… d’être ton Papa.




Week-end

18032007

C’est toujours quand arrive la fin de la semaine que je ressens le plus le manque de toi ma petite puce, quand je réalise qu’une nouvelle semaine s’est écoulée sans aucune nouvelle te concernant, aussi bien venant de ta maman (je ne me fais pas d’illusions, je n’aurai de nouvelles qu’à perfusion, au goutte-à-goutte), que de la personne qui s’occupe de nous, de notre futur à toi et moi, à Paris.

Je ressens d’autant plus ce manque que des amis très proches et d’autres beaucoup moins, comme des collègues m’annoncent avec fierté qu’un petit ange est venu illuminer leur ciel. C’était le cas ces jours derniers. Ainsi, mon grand copain Manu et sa compagne Amélie viennent tout juste de m’annoncer l’arrivée de Daphnée, née fin janvier à La Réunion. David qui m’avait souhaité ta bienvenue en début de semaine, m’avait dit que son petit bonhomme devait arriver sous peu, Diego s’est donc décidé à découvrir le monde ce dimanche à Rio de Janeiro. Je suis si content pour eux, mais en même temps cela me rend si triste aussi de passer à côté de tant de si bons moments auprès de toi.

Mais rassures-toi mon ange, je ne me résigne pas, bien au contraire, cela me donne encore plus de forces pour toi, pour nous, parce que je sais que bientôt nous aurons la chance de partager ensemble des moments de tendresse et d’amour tous les deux. Il me tarde déjà de te faire tous les bisous que j’ai en retard depuis ces longs mois. Je pense fort à toi mon coeur. Soyons encore un peu patients.

Bisous
Gros bisous ma pupuce!!

 




Messages personnels…

14032007

J’ai reçu ce début de semaine de nombreux messages de félicitations venant de Paris et d’ailleurs, pour acclamer et fêter ton arrivée ma petite puce. Plus que les miens, ces messages personnels sont aussi les tiens mon ange. Je ne pouvais pas les garder pour moi tout seul et je me devais de te les faire partager mon trésor. Pêle-mêle je te les livre avec émotion Elena. Les auteurs ne s’offusqueront sans doute pas de se voir publier ici, qu’ils me pardonnent. Ils seront je pense fiers de se lire sur ton site, si d’aventure ils se reconnaissaient au travers de ces quelques lignes. Merci à eux pour leurs mots gentils.

« Félicitations. Toi tu es le père y’a aucun doute! Bonne paternité. » Marc

« Ton petit rayon de soleil Elena est trop mimi, félicitations. Elle va devenir de plus en plus craquante. » Nadège

« Bravo. Te voilà enfin père. Et aucun doute là-dessus, y a bien un air de Filak dans le regard. Bises à Elena. » Guillaume

« Toutes mes félicitations, et tout le portrait de son père, la carrure en moins; normal pour une pépette. » Patrick

« Toutes mes félicitations amigo, elle est magnifique. Meilleures pensées. » Nicolas

« Toutes mes félicitations Jean-Michel! Elena est très réussie. » Romain

« Elle est superbe et semble bien éveillée; quels yeux! Grand bravo au Papa et tous mes vœux de voie harmonieuse à Elena. » Jean-Hector

« Bravo et longue et heureuse vie à Elena ! » Jean-Daniel

« Bienvenue à Elena et félicitations. La photo montre un homme heureux et un petit bout de chou aux yeux bien ouverts sur l’avenir. Longue vie à Elena. Bonne santé à tous (le reste suivra). » Yves

« Toutes mes félicitations à Elena. » Jean

« Je suis très heureux de cette bonne nouvelle. Je te souhaite beaucoup de bonheur avec cette ravissante petite fille. » Raphael

« Toutes mes félicitations. C’est le premier Email de la semaine qui commence donc par un Email sympathique! » Gilles

« Toutes mes félicitations a toi et bienvenue à Elena. Dès que vous pourrez être ensemble, savourez bien ces premiers moments. » Rémi

« Félicitations Jean Michel, Le meilleur pour toi et ta famille. » Geoffroy




Ma petite libellule et mes amis

10032007

Ma petite puce, j’ai enfin pris ce week-end le courage pour annoncer cette belle nouvelle de ton arrivée dans ma vie à mes collègues et amis qui n’étaient pas encore au courant. Sans doute un peu par pudeur, par manque d’assurance et de certitude sur notre devenir à toi et moi ces derniers mois. Sans doute aussi parce que je n’avais pu encore jusqu’alors faire de toi officiellement ma petite fille, à cause de cette distance qui nous sépare, dans tous les sens du terme, aussi bien cet océan qui s’étend entre nous, que ces années-lumières que ta maman met entre nos deux coeurs qui j’en suis sûr ne demandent qu’à se connaître. Mais les choses ont changé.

Aujourd’hui je suis fort et fier de tous ces témoignages de sympathie que notre famille, nos amis, et tous ces inconnus nous ont dédié. Je suis fier de tout ce chemin parcouru, confiant, serein et rempli d’espoir sur cette route qui reste à faire. Chaque regard que je jette, mille fois par jour sur tes petites joues roses, tes petits yeux bleus sur les quelques photos que j’ai un peu partout me grandit pas après pas. Je suis si fier d’être ton petit papa mon ange qu’il était temps que je le dise au monde qui m’entoure. Enfin…




Nouvelles furtives

7032007

Après plusieurs tentatives j’ai enfin obtenu quelques nouvelles de ta maman aujourd’hui. Rien de concret, malheureusement, en tous cas aucune nouvelle directe de toi ma petite puce. Elle me dit seulement qu’elle a pris note que je suis officiellement ton papa, de façon très hautaine et méprisante. Aucune allusion au devenir même de notre relation à toi et moi. Je ne préfère pas rentrer dans le détail de ses paroles, qui ne méritent pas qu’on s’y arrête ici. J’ai eu droit à une petite photo, un peu pathétique à vrai dire et sans saveur, parce que je ne peux pratiquement pas te voir, tant tu es assaillie de toutes parts. Je te vois juste prendre ton biberon entourée de ta maman, de ta Mamie Elena et de 2 petits enfants que je ne connais pas. J’aurai préféré te voir toi, seule, angélique avec tes petites joues roses et tes jolis petits yeux bleus. Nous ferons plein de belles petites photos mon coeur, quand nous nous verrons je l’espère bientôt.

Ta maman me laisse seulement le choix de quelques toutes petites petites fenêtres pour te voir furtivement, sans doute une journée en août et un petit peu avant Noël. Je ne peux évidemment pas me résigner à profiter de toi, de nous, que quelques heures dans l’année, et à des moments que comme toujours ta maman aura choisi mon coeur. Je ferai ce qu’il faudra pour que l’on puisse tous les deux avoir une relation normale, que je puisse comme tous les papas te voir ma petite pépette, te prendre dans mes bras, te bercer doucement jusqu’à ce que tu fermes tes petits yeux, te regarder dormir, apaisée, insousciante à tout ce qui se passe à tes côtés.

Le chemin est encore long, mais je vois l’horizon qui se rapproche peu à peu…




5 mois…

4032007

Juste une petite pensée aujourd’hui encore pour tes 5 mois mon ange. Déjà 5 mois que tu es parmi nous. Nous sommes le 4 mars. C’est un jour important aussi parce que ta mamie Christine a 60 ans aujourd’hui. Faisons lui un gros bisou. Dans le dernier mail que ta maman m’a envoyé, elle me disait que j’aurai des nouvelles de toi le 4 mars. Nous y sommes. Je constate qu’à 19h à l’heure de Caracas (minuit chez toi), je n’ai aucune nouvelle. Encore des promesses non tenues.

Mais ce n’est pas grave. Je saurai être patient, pour toi, pour nous. Sache seulement qu’en cette journée si particulière, en ce jour de tes 5 premiers mois ma puce, ton papa pense à toi. Sache le.

 » Alors sache que… je
Sache le
Sache que… je »
J.J. Goldman, 1997




1 Mars: Martisor

1032007

1 Mars. Ma petite Elena, aujourd’hui est un jour important en Roumanie, c’est la fête de Martisor qui traditionnellement annonce l’arrivée du printemps, un peu en avance par rapport à chez nous. Je n’oublie pas qu’en plus d’être une petite française, tu es une petite roumaine, un subtil mélange des deux côtés de l’Europe qui fait que tu es toi mon coeur. Cette fête est sensée apporter prospérité et bonheur tout au long de l’année. Nous n’allons pas nous en priver!!

Je te souhaite donc une très bonne fête de Martisor mon enfant, en espérant que ce printemps qui s’annonce, en plus de nous apporter des fleurs et du soleil, nous apportera aussi la sérénité et le bonheur à toi et à moi.

e2.gifl.gife2.gifn1.gifa.gif

1mars2.jpg