Triste mercredi d’automne sans ton Papa

15 10 2008

Ma petite libellule Papa est triste ce soir. Triste et miné par cette fatalité et mon impuissance pour le moment à faire évoluer les choses. J’aurai dû m’en douter mais maman n’est pas venu au rendez-vous malgré la convocation du juge. Le médecin de l’Institut médico-légal n’a pu que constater ma présence et ton trop injuste absence. Le juge considérera sûrement cela comme une nouvelle preuve de sa mauvaise volonté et indirecte des liens qui selon encore plus de certitudes nous unissent aujourd’hui.

Je suis désolé ma toute petite princesse de tant d’injustices et de n’avoir pas pu réussir à te voir. Évidemment il n’y avait personne chez toi, ni chez ta Mamie et les téléphones restaient sourds et muets. Seul l’avocat de maman répondait mais pour nous dire en résumé d’aller au diable.

Je repars avec mes petites surprises dans ma valise le coeur gros de chagrin que je peine à retenir.

Maman ne fait que renforcer mes certitudes et mon envie de justice. La bataille continue mon trésor, papa n’abandonnera pas.

Je t’aime ma pupuce, pardon à nouveau pour ne pas avoir pu être là aujourd’hui encore.

Merci à tous nos amis d’avoir pris des nouvelles (lulu, sabine, aurore et tous les autres que j’oublie…).


Actions

Informations



9 réponses à “Triste mercredi d’automne sans ton Papa”

  1. 15 10 2008
    Aurore (10:56:57) :

    Je suis vraiment désolé pour vous et Elena.
    La justice devrait prendre acte du refus d’obtempérer de la mère et vous rendre Elena !
    Courage
    Amicalement
    Aurore

  2. 15 10 2008
    audrey (12:28:53) :

    je suis vraiment triste d’apprendre ça

    bon courage

  3. 15 10 2008
    sabine (14:00:02) :

    C’est horrible, mais ça renforce ton courage pour continuer à te battre. Si je pouvais tenir cette femme ne serait ce qu’une seule minute !!!
    Courage Jean-Michel
    Biz

  4. 15 10 2008
    lulu (14:37:01) :

    Bonjour Jean-Michel
    Je suis triste pour vous deux et surtout pour toi. Toi qui mettait tant d’espoir dans ce rendez-vous.
    Tu ne dois pas culpabiliser et encore moins demander pardon à ta petite princesse.
    Toi au moins tu te bats pour elle tu ne te sers pas d’elle pour faire souffrir.
    Tu as raison il faut continuer à te battre.
    Nous tes amis virtuels on est là et on te soutient.
    Courage Jean-Michel.
    Amicalement bisous

  5. 15 10 2008
    stephane (23:32:52) :

    Je suis de ton avis, cette personne odieuse a franchement dépassé les bornes de l’acceptable. Je suis révolté. J’espère qu’à l’avenir des sanctions exemplaires et adaptées lui seront infligées! Même en s’enfonçant de jour en jour elle résiste, c’est incroyable à ce niveau de ne pas assumer pleinement une situation dont elle est responsable, et sa constante fuite en avant est le signe d’une faiblesse rare, mais à la fin ,c’est toi qui va gagner!! Cela ne peut pas en être autrement.
    Je pense aussi à toi, à ton investissement, ton organisation depuis Caracas par rapport à ton employeur, les fatigues, les angoisses, les dépenses… pour parvenir à cette situation, c’est inhumain et injuste.
    Il faut qu’on reconnaisse tes droits, il n’y a pas d’autres issues!!

  6. 16 10 2008
    babyoflove (14:04:56) :

    Que va t’il se passer maintenant? Quels sont tes recours???
    Bon courage.
    J’espère que ça ira pour vous quand même.

  7. 17 10 2008
    Irène (10:39:07) :

    Je ne me manifeste pas souvent, mais aujourd’hui je tenais à te soutenir pour ne pas abandonner, et te rappeler que tes cousins pensent beaucoup à toi dans toutes ces démarches qui n’en finissent pas.
    Courage à toi

  8. 19 10 2008
    Tata et les cousins TOPLEY (09:44:08) :

    Coucou ma petite Elena,
    Que dire devant tant de mechancetés, de mensonges et de non respect vis a vis de ton papa. Si seulement ta maman pouvait se rendre compte combien de souffrances il peut y avoir dans ce monde qui t’entoure. Mais malheureusement, je ne crois pas qu’elle se rende compte de tout ça. C’est une femme égoiste, qui écarte tout bonheur, toute complicité. Nous sommes et serons avec ton papa quoiqu’il advienne et nous nous battrons jusqu’au bout et je veux que la justice roumaine se rende compte que ta maman doit payer pour tout ce qu’elle fait, cette souffrance abominable qu’elle fait vivre a ton papa, ton papy, ta mamie, tes cousins proches et moi même. Nous ne demandons qu’une chose, que Dieu entende les pleurs de ton papa et qu’il nous fasse cadeau de ta présence très bientôt. Nous t’aimons tous de tout notre coeur, gros bisous à toi et à ton papa.
    Tata Isa, Ludo, Mélanie, Lucie et Benjamin.

  9. 18 12 2008
    Aly (18:18:13) :

    Je ne sais pas où ça en ai et si tu as pu voir ta puce, je l’espère. Je trouve nul de devoir se battre pour un enfant. Je suis seule avec les deux miens et jamais je n’empêcherai le contact avec leur papa malgré le mal qu’il m’a fait. Un enfant çà se fait à deux.

Laisser un commentaire