Débordé ton Papa…

29032009

Ma chérie, Papa est de retour sur le Blog. Non que je ne t’avais oublié mon ange, loin de là, mais Papa était très occupé ces dernières semaines. Tout d’abord le contrat qui se termine avec tout ce que cela impliquait en terme de rangement, archivage. Ajoute à cela deux semaines de cours que Papa a dû donner à des étudiants vénézueliens fin mars et me voilà de retour. Je sais que beaucoup de nos amis étaient inquiets de ne pas avoir de nouvelles, qu’ils se rassurent tout va bien et merci encore à eux pour leur soutien…

J’ai eu aussi d’autres bonnes nouvelles ces derniers jours en plus de celle de mon proche retour, avec enfin l’avis de réception de la convocation de maman en mai pour la correctionnelle qui j’espère pourra enfin faire bouger les choses.

Je suis heureux mon ange de rentrer enfin au pays. Un peu triste car je laisse encore ici pour quelques mois quelqu’un qui m’est cher mais qui me rejoindra bien vite, en fin d’année si Dieu le veut. Je serai en attendant seul et concentré sur cette lourde tâche qui m’attend: arriver enfin à bousculer le cours des choses. Et crois-moi, je faisais déjà le maximum en étant à 8000 km de l’Europe, imagine seulement ce que cela va donner maintenant que je serai sur place…

Je me sens plus fort que jamais et prêt à affronter enfin tous ces démons qui nous empêchent de profiter de ce bonheur d’être ensemble…




Retour définitif fixé…

15032009

Ma petite pupuce je sais enfin officiellement que ma date de retour est proche. J’en ai eu la confirmation cette semaine. Mi avril Papa sera de nouveau à Paris. Le devoir m’appellera quelques semaines à l’étranger, au Koweït courant mai, mais je serais définitivement à Paris prêt, serein, pour m’occuper fermement de faire enfin appliquer nos droits. Les dernières procédures ont toutes échouées, Noël dernier en particulier. Je compte bien ne pas passer à côté d’une nouvelle déception pour les vacances d’été. Toute la famille est d’ors et déjà prête à se rendre sur place pour ces beaux jours estivaux pour enfin profiter de toi.

Le jour du renouveau est peut-être enfin venu ma belle. Soyons optimistes, soyons forts, il est sans doute temps que la roue tourne enfin…




La légende de Martisor

1032009

Ma petite princesse, Papa ne t’oublie pas. En ce premier jour de mars, fête de Martisor en Roumanie, je pense à ces beaux jours qui commencent, à ces jolies fleurs qui inondent les prés et qui nous offrent un spectacle inestimable. Je pense à toi très fort et il me tarde maintenant que je sais que je vais bientôt rentrer de m’occuper sérieusement de faire avancer les choses.

 Laisse moi te compter la légende de Martisor (vu sur Teva www.teva.fr/actualite/245444-fetes-monde.htm).

Chaque 1er mars, Ioana demande à son père de lui raconter la légende de Martisor. Un jour d’hiver, une vieille femme méchante envoya sa belle-fille à la rivière pour laver un manteau très sale. Elle lui interdit de rentrer tant que le vêtement ne serait pas blanc. Mais plus la jeune fille lavait le manteau, plus il devenait noir ! Soudain, un homme nommé Martisor apparut et lui offrit une fleur rouge et blanc. Quand la jeune fille rentre chez elle, le manteau était blanc comme neige ! La vieille femme n’en croyait pas ses yeux. Puis, lorsqu’elle vit la fleur, elle pensa que le printemps était arrivé. Elle décida d’emmener son troupeau dans la montagne, mais le gel la transforma en pierre. Depuis, les bracelets rouge et blanc célèbrent la victoire du bien contre le mal et l’arrivée du printemps.

Je te souhaite une bonne fête du printemps ma princesse et je t’embrasse très fort…

martisor.jpg