• Accueil
  • > Archives pour novembre 2009

Aller de l’avant

16112009

J’ai pris le temps de réfléchir ces jours ci. C’est dans ces moments difficiles que l’on prend conscience de ce qui est essentiel et de ce qui est nécessaire à son bien-être et à sa survie.

J’avais tôt fait de m’apitoyer sur mon sort à pleurer toutes les larmes de mon corps face à toutes ces mauvaises choses qui se sont mises en travers de ma route, ces terribles épreuves que je devais traverser. Et puis je me suis rendu compte de ce qui comptait vraiment pour moi et de ce qui était le plus important à mes yeux.

Et définitivement tu en fais partie mon ange…

J’ai décidé de faire un peu table rase du passé, de vivre l’instant présent et de reprendre un peu le cours de ma vie. Me consacrer à l’essentiel: toi de toutes mes forces et de toute mon âme, à Papi qui a plus que jamais besoin de nous aujourd’hui et à toutes ces jolies petites choses qui longent mon chemin aujourd’hui, mes anciens amis que je retrouve peu à peu, ceux que j’ai perdu et que je vais m’efforcer à présent de retrouver et tous mes nouveaux amis présent et à venir.

Je suis en paix avec moi-même, enfin, j’aurais sans doute dû le faire plus tôt pour mon bien mais nos yeux restent parfois fermés à ce que l’on ne veut pas voir.

Je pense fort à toi mon ange et je vais vite essayer de reprendre la main sur notre destin. Je t’embrasse, je t’aime.




Mauvais sort…

14112009

Ma chérie, Papa est de retour après de longues semaines d’absence, je sais, tu dois sans doute penser que je t’ai définitivement abandonnée et que je ne me préoccupe plus de toi. Non ma princesse, pas du tout du tout.

Il se trouve seulement que Papa traverse en ce moment de terribles épreuves et que le sort s’acharne sur moi avec force et rage. A croire que c’est vrai ces horribles légendes de sorcières qui jettent des sorts dans ton si joli pays mon ange (véridique et venant d’une amie roumaine à Mamie). Je n’aurais jamais imaginé cumuler autant de soucis en si peu de temps: ton tonton Barrie nous a quitté il y a de cela deux semaines, Papi est tombé gravement malade nous nous battons tous à ces côtés. Tu vois, pas facile tout ça.

Et pour couronner le tout, j’attendais avec impatience des nouvelles pour venir te voir courant novembre et j’ai appris tout dernièrement que la médiation mise en place par le Service de l’Enfance ne pourrait plus avoir lieu étant donné que ta maman vient de porter plainte contre lui auprès du Tribunal Roumain pour non transparence et non respect du secret médical. Tout cela parce qu’un compte-rendu de notre rencontre m’a été envoyé par le psychologue en charge de notre dossier sur place. Tu vois que rien n’est simple.

Alors vraiment ma petite princesse, pardonnes moi pour ces longues semaines de silence. Ton Papa est toujours prêt de toi et t’aime plus que jamais. Je t’embrasse ma puce.