A propos du blog

23 mai 2006: 20h30. Création du Blog (Caracas, Venezuela). Création de cet espace, le jour où ta maman m’a appris par un texto très court que tu seras Elena et non Toma. Ce jour si particulier où je prends pleinement conscience que tu es toi et que je vais vivre à présent pour toi et à travers toi mon ange. Pour que tu saches Elena, quand tu seras plus grande, que ton papa t’a toujours aimé. Aujourd’hui mon ange, tu es mon soleil et ma lumière, mon essentiel… Que vive ce blog, à travers moi, pour toi, à travers vous tous aussi…

8 janvier 2007: 19h00. La rencontre, enfin! (Paris La Défense, France). Pour la première fois, j’ai pu enfin mettre un vrai visage sur ma petite libellule qui m’a tant fait attendre. Moments de bonheur, incommensurable, mais moment de tristesse et de déchirement quand il a fallu te quitter. Mais début d’un chemin, qui s’avère long et difficile, pour que tu aies le droit d’avoir ton Papa près de toi.

19 février 2007: 14h35. Je suis officiellement ton Papa (La Garenne-Colombes, France). Moment intense, inoubliable, que je peux enfin réaliser après une longue attente. Je suis enfin ton Papa.

23 mai 2007: Renouveau, changement d’interface de ton Blog (Caracas, Venezuela). Un an déjà que ton Blog existe mon coeur. J’ai voulu changer un peu de couleur, mettre un peu plus d’âme dans cet espace qui est le tien. Sans doute aussi parce que je sais que beaucoup de chemin a été parcouru depuis le début d’année, et que cet espoir qui commence à naître mérite un peu tout çà. Nouvelles rubriques, plus d’interractivité avec nos visiteurs, des photos qui seront bientôt très nombreuses je l’espère et encore plus de belles chansons à découvrir à travers toi.

17 juillet 2007. Journée importante: audition par le Juge Aux Affaires Familiales de Pontoise. Verdict attendu début août. Et deuxième rencontre, inespérée, bouleversante à nouveau. Une petite puce souriante, aux merveilleux yeux bleus et aux jolis cheveux blonds. Premiers vrais calins, vrais bisous, pour quelques heures.

26 juillet 2007 : Décision rendue par le Tribunal de Grande Instance de Pontoise m’autorisant des droits de visite dans un premier temps du 20 au 25 aout 2007, puis du 29 au 31 décembre 2007, et de garde et d’hébergement du 1 au 4 janvier 2008. Enfin une décision ferme et reconnue pour la garde de ma petite puce.

20 août 2007: Premier choc et première infraction de maman qui a illégalement emmené Elena hors du territoire français, à Bucarest (Roumanie), chez ces grands-parents, alors qu’une possible interdiction du territoire allait etre décidé par la Justice française. Début de la longue procédure initiée par le dépôt d’une plainte pour non-présentation d’enfant à Argenteuil le 21 août 2007.

 

 

 

15 réponses à “A propos du blog”

  1. 6 06 2007
    Thierry (18:20:21) :

    Salut….
    C’est par hasard que je te découvre… Témoignage troublant et pourtant trop courant….
    Je t’empreinte la photo puzzle, si tu es d’accord… Et relaie ton histoire…
    Bon courage et belle vie future….
    P.s.: J’ai 38 ans, en Métrople, je suis marié et 3 enfants

  2. 24 06 2007
    fulele (17:04:36) :

    Votre fille votre bataille. Tenez bon. Je souhaite qu’un jour vous la voyez et qu’elle soit ce jour votre trophée.

  3. 27 07 2007
    Carole (10:40:56) :

    Bonjour, je suis nouvelle puisqu’aujourd’hui j’ai ouvert mon blog ! j’ai parcouru en long en large et en travers votre histoire qui m’a beaucoup touchée. Qu’on ait élevé ou pas son enfant on en reste pas moins parent… j’ai eu mes deux premiers enfants d’un homme qui a préféré suivre un autre chemin. Mes petits bouts avec 10 mois et 2 ans, leur papa ne les prenait que quand il en avait vraiment envie (pas souvent car toujours autre chose à faire !), j’ai bataillé pour qu’il assume son rôle de papa pour ce petit bonhomne et cette toute petite poupée mais en vain. Un papa est un papa et quand celui ci déborde d’amour comme vous le faites je ne comprends pas l’attitude de la maman mais bon ! moi je suis une maman et je n’aurais pas aimé qu’on me prive de voir mes enfants donc je me mets à la place du parent qui n’a pas la garde. Vous voyez moi ça été le contraire je voulais partager l’amour de nos enfants malgré la séparation mais ce n’était pas le cas. Par contre à présent qu’ils ont 15 et 12 ans le papa estime qu’il a des droits et est très dur surtout avec son fils qu’il rabaisse sans arrêt et qu’il insulte… résultat mon fils n’a pas revu son père depuis 2 mois et ne veut plus en entendre parler. La vie est cruelle parfois, il faut lutter mais ne jamais se décourager. Vous êtes un papa extraordinaire débordant d’amour et qui a l’air d’être d’une gentillesse et d’une chaleur époustouflante. J’espère qu’une femme a eu la chance de croiser votre chemin et vous aide dans vos démarche en vous apportant autant d’amour que vous en donnez ! Je vous embrasse. PS : j’ai rencontré un homme merveilleux que j’ai épousé, j’ai eu un troisième enfant (une petite fille) et il est un papa génial !

  4. 12 09 2007
    Roberto Santangelo (09:30:29) :

    Salve, scrivo dall’Italia, e sono al tuo fianco nella lotta per tua figlia.
    Insisti, è un diritto sia tuo che suo!!!
    Ciao, Roberto

    http://robertosantang89.blog.excite.it

    robertosantangelo89@tiscali.it

  5. 5 11 2007
    caikoton (13:45:59) :

    Balavoine chantait « Mon fils ma bataille » …
    Ne vous découragez jamais …
    Je pense à vous et à votre petite puce adorable …

  6. 14 12 2007
    Menni-Liza (18:17:14) :

    Bonsoir,
    Je ne vous connais pas tous les deux mais votre histoire m’a beaucoup émue. Tant d’amour ne peut que vous apporter du bonheur un jour ou l’autre. Je te souhaite de tout coeur d’être heureux avec ta fille.
    Tu as eu une merveilleuse idée de créer ce blog, ta fille sera heureuse de le lire quand elle en aura l’âge.
    Ne perds pas espoir, je suis sûre qu’une petite étoile quelque part prend soin de vous et vous protège. Gros bisous.

  7. 18 06 2008
    Philippe (16:22:26) :

    Quelle émotion à la lecture de ces quelques lignes. Bon courage et ne laisse pas tomber.

  8. 15 08 2008
    val (08:35:50) :

    Tenez bon, la persévérance paie toujours, mais il faudra surement du temps.

  9. 4 02 2009
    boutiquebaby (18:55:55) :

    Bonsoir,
    J’aime tellement les enfants que votre histoire me rempli d’émotion, parce qu’un enfant n’appartient à personne. Bon courage

    Dernière publication sur Boutique Baby : Activités pour Pâques

  10. 17 02 2009
    alexandre (19:28:12) :

    Salut c’est pour te dire que je peux t’aider à avancer dans ta recherche sur ta fille j’ai quelques contacts sur Nice. Mais je ne te promets rien.
    Voila alors tiens moi au courant a+

  11. 12 04 2009
    personnel (08:05:01) :

    Bbonjour,
    Je suis tombée par hasard sur votre blog en tapant Eléna sur google (prénom de ma fille née le 17 juin 2008). Je vous félicite cher Monsieur de vous battre pour votre princesse. En vous lisant je suis tellement touchée, et vous avouerai que sentir tout votre amour pour votre jolie petite fille me fait pleurer. Vous devez vivre des moments si difficile, je ne comprends pas l’égoïsme de la maman de la priver ainsi de l’amour de son père qui est en plus si fort. C’est totalement injuste. Je sais que je ne peux pas faire grand chose pour vous aider, mais sachez que je vous soutiens à 200%. Lorsque votre Eléna sera plus grande elle verra que son papa n’a jamais baissé les bras et s’est vraiment démené pour elle. BRAVO monsieur, que justice soit faite, et comme il se doit.

  12. 28 01 2011
    Alain (11:42:58) :

    Bonjour Jean-Michel,
    Je prends votre histoire en cours et je pense comprendre que votre ex-femme vous prive de votre fille. Si c’est le cas, c’est honteux et très destructif pour votre enfant. Surtout, ne baissez pas les bras.
    Moi, je suis devant les Tribunaux depuis 2005, suite à ma séparation très conflictuelle. En 6 ans, j’ai vu mes enfants (14 et 15 ans), à peine un mois et toujours dans des situations non confortables (point rencontre). La raison étant que leur maman m’a fait suspendre l’exercice de mon droit de visite et d’hébergement en portant des accusations mensongères. Parallèlement, elle a orchestré un syndrome d’aliénation parental (lavage de cerveau aux enfants) reconnu par un grand expert psychiatre de l’Allier. Elle m’a diabolisé, à tel point que ma fille m’insulte, m’accuse de tout, me manque de respect, jusqu’à me souhaiter la mort pour être débarrassée de moi. Face à ses paroles très dures il m’est arrivé de verser des larmes et d’avoir envie d’abandonner, mais je suis encore dans mon combat, car je sais que leurs rejets à mon égard est consécutif au travail de SAP de leur mère. Il m’est difficile de prendre la décision d’abandonner car j’aime mes enfants plus que tout au monde. Voilà brièvement mon histoire. Jean-Michel, je vous souhaite beaucoup de courage et surtout ne renoncez jamais, car une rupture de lien deviendra probablement irréversible. Le temps joue en défaveur du parent absent ; les souvenirs des bons moments passés ensembles s’effacent ou deviennent flous dans la mémoire des enfants, car ”le temps de l’enfance, ce n’est pas le temps de l’adulte” (GARDNER, éminent pédopsychiatre américain). Amicalement et courage à vous et votre fille. Alain

    Ps : Vous avez écrit : Ce sera peut être ma dernière bataille, si je la perds je crains fort d’être obligé de te donner rendez-vous dans quelques années, si tu le souhaite, si toutefois maman ne t’a pas inculqué que j’incarne le mal et que je suis une personne à fuir comme la peste…

    Moi : Attention à ce que votre ex ne déclenche pas un syndrome d’aliénation parental (SAP), comme l’a fait la mère de mes enfants. Sur le web, il y’ a beaucoup d’ouvrages sur le SAP. C’est assimilé à une secte …En tout cas félicitation pour votre site et vos blogs. Quand votre fille sera en âge de comprendre, elle ne pourra que constater que vous n’avez jamais renoncé. Moi aussi j’ai créé un petit site sur lequel j’écris des blogs à mes enfants, mais hélas mon compteur ne bouge pas, bien que je leur ai donné le lien de mon site… C’est décourageant, mais il faut continuer à leur envoyer des signes, d’un papa non démissionnaire.

  13. 28 01 2011
    Alain (11:51:17) :

    Bonjour Jean-Michel,
    Je prends votre histoire en cours et je pense comprendre que votre ex-femme vous prive de votre fille. Si c’est le cas, c’est honteux et très destructif pour votre enfant. Surtout, ne baissez pas les bras.
    Moi, je suis devant les Tribunaux depuis 2005, suite à ma séparation très conflictuelle. En 6 ans, j’ai vu mes enfants (14 et 15 ans), à peine un mois et toujours dans des situations non confortables (point rencontre). La raison est que par vengeance de la séparation (pour protéger mes enfants des disputes) leur maman m’a fait suspendre l’exercice de mon droit de visite et d’hébergement en portant des accusations mensongères. Parallèlement, elle a orchestré un syndrome d’aliénation parental (lavage de cerveau aux enfants) reconnu par un grand expert psychiatre de l’Allier. Elle m’a diabolisé, à tel point que ma fille m’insulte, m’accuse de tout, me manque de respect, jusqu’à me souhaiter la mort pour être débarrassée de moi. Face à ses paroles très dures il m’est arrivé de verser des larmes et d’avoir envie d’abandonner, mais je suis encore dans mon combat, car je sais que leurs rejets à mon égard est consécutif au travail de SAP de leur mère. Il m’est difficile de prendre la décision d’abandonner car j’aime mes enfants plus que tout au monde. Voilà brièvement mon histoire. Jean-Michel, je vous souhaite beaucoup de courage et surtout ne renoncez jamais, car une rupture de lien deviendra probablement irréversible. Le temps joue en défaveur du parent absent ; les souvenirs des bons moments passés ensembles s’effacent ou deviennent flous dans la mémoire des enfants, car ”le temps de l’enfance, ce n’est pas le temps de l’adulte” (GARDNER, éminent pédopsychiatre américain). Amicalement et courage à vous et votre fille. Alain

    Ps : Vous avez écrit : Ce sera peut être ma dernière bataille, si je la perds je crains fort d’être obligé de te donner rendez-vous dans quelques années, si tu le souhaite, si toutefois maman ne t’a pas inculqué que j’incarne le mal et que je suis une personne à fuir comme la peste…

    Moi : Attention à ce que votre ex ne déclenche pas un syndrome d’aliénation parental (SAP), comme l’a fait la mère de mes enfants. Sur le web, il y’ a beaucoup d’ouvrages sur le SAP. C’est assimilé à une secte …En tout cas félicitation pour votre site et vos blogs. Quand votre fille sera en âge de comprendre, elle ne pourra que constater que vous n’avez jamais renoncé. Moi aussi j’ai créé un petit site sur lequel j’écris des blogs à mes enfants, mais hélas mon compteur ne bouge pas, bien que je leur ai donné le lien de mon site… C’est décourageant, mais il faut continuer à leur envoyer des signes, d’un papa non démissionnaire.

  14. 12 06 2011
    eddy (17:04:28) :

    bonjour j’ai ouvert mon blog hier et je souhaite bon courage

  15. 20 10 2012
    ioana (16:55:38) :

    Bonjour,
    j’ai lu votre histoire, qui m’a vraiment touchée. Cependant, étant roumaine, je sais que pour la mère de votre fille, c’est sa pupuce qui compte le plus. Je ne pense pas qu’à Bucarest où ailleurs en Roumanie, Elena manque de quelque chose, … sauf peut-être son père! Vos messages sont écrits en juin 2011 et j’espère que la situation s’est arrangé depuis. Sinon, dans votre histoire, à mon humble avis, vous avez deux torts: le premier est ne ne pas avoir été là, quant votre « libéllule » comme vous le dites, venait au monde. Le deuxième est quand vous avez décidé de déployer des procédures administratives afin qu’un tribunal vous donne un droit, que vous pouviez obtenir à l’amiable avec la mère de votre fille. Je vous dis tout ça, pas pour vous chagriner, mais pour vous dire que pour un roumain (j’en suis une) la parole donnée est très importante. Par contre dès qu’il y a trahison de cette parole, les procédures judiciaires sont appliquées et respectées. En Roumanie, je ne pense pas que vous obtiendrez gain de cause, car les organismes de protection de l’enfance préfèrent être très prudentes! A vous de montrer « patte blanche » comme on dit dans le pays de Voltaire!
    Bien cordialement,
    ioana

Laisser un commentaire