• Accueil
  • > Recherche : acte naissance français

Reprendre la plume

26042010

Ma princesse.

Reprendre la plume après ce si long silence c’est pas si facile. Je suis envahi par des sentiments contraires, alternant et hésitant entre la joie de retrouver le chemin de l’écriture et de te retrouver après ces longs mois, l’appréhension de retrouver tous ces fantômes qui me poursuivent toujours (rien n’a vraiment changé), et surtout et c’est sans doute le plus lourd à porter, ce sentiment honteux et coupable de t’avoir un peu laissée tomber ma puce.

J’étais pourtant tellement positif et tellement heureux à l’idée que peut être je te verrais pour les vacances de février, des bons échos m’étaient parvenu par la voix de l’avocat de maman en France mi février qui disait que maman était prête à enterrer la hache de guerre et à mettre son poing dans sa poche. J’avais même réservé un billet d’avion et quelques nuits d’hôtel à Bucarest. J’y croyais oui mon ange, j’y croyais…

Mais c’était sous estimer maman comme d’habitude puisqu’à quelques semaines de mon éventuel séjour, j’ai appris par le biais de notre avocat à Bucarest que les Services de la Protection de l’Enfance ne pourrait nous venir en aide, puisque que maman leur a affirmé que tu avais un autre papa, prouvé par une reconnaissance de paternité et un authentique (mais faux) acte de naissance roumain le confirmant. Acte de naissance daté de janvier 2009 (OUPS!! soit plus de deux ans après ton véritable et authentique acte de naissance français daté de février 2007).

Que veux tu que je fasse mon ange? Je me bats contre plus fort que moi ma chérie, j’essaie de faire reconnaitre mes bons droits de papa sur une petite fille qui ne porte plus le nom qu’elle portait à sa naissance, qui a été reconnu par un autre papa, dans un pays qui n’est pas le mien et avec une maman qui fait tout pour brouiller les pistes et te faire perdre toute trace de ton papa.

C’est ce qui explique ce trop long silence, stupeur et impuissance mêlées, amertume et chagrin étroitement liés, de ne pas pouvoir en faire plus…

Mais sache ma petite libellule que ces mois loin de toi malgré mes voyages aux quatre vents ne m’ont jamais fait oublier que là-bas tout au bout de l’Europe il y avait ma petite princesse à moi, que je n’oublie pas… 

 




La coupe est pleine…

18082009

gifs4.gif                            gifs3.gif                              gifs2.gif

Ma petite libellule, les choses ne vont pas fort ce soir et plus que jamais j’ai hâte d’être à Bucarest pour donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Maman est allée beaucoup beaucoup trop loin maintenant, si loin qu’il est impossible pour moi aujourd’hui de revenir en arrière.

Mamie m’a appelé catastrophée ce matin à l’aube, elle venait de recevoir un fax absolument terrible du Ministère de la Justice Roumain qui enquêtait sur les possibilités de nous aider à partir de samedi. Tiens toi bien ma chérie et respire fort comme moi… Maman t’a fait reconnaître en septembre 2008 par son nouveau compagnon, et par la même occasion elle a fait modifier ton état civil au nom de ce « nouveau » Papa. Papa voleur, ou Papa innocent, ou Papa inconscient lui aussi embobiné, floué ou trompé, je n’en sais rien mais tu t’appelles maintenant pour l’état civil roumain Elena Andrea S.!

La petite Elena Andrea reconnue le 19 février 2007 à La Garenne Colombes, n’existe plus. Maman par ce stratagème entend faire disparaître définitivement et enterrer cette petite fille de presque trois ans, née d’un père français et d’une mère roumaine, pour la remplacer ou pour faire naître une nouvelle petite Elena Andrea, de même date de naissance, mais avec un faux Papa. Exit tes origines françaises, à la trappe toute possibilité un jour plus grande de retrouver ton vrai Papa, puisqu’aux yeux de la Justice de ton pays tu vis avec tes deux parents, heureuse dans le meilleur des mondes, en toute tranquillité.

Ma petite princesse, ton Papa ne peut laisser faire des choses comme ça, c’est bien trop grave, c’est te mentir, te flouer, te voler ton identité, te cacher une partie de ta vie, détruire ton héritage. Aucune raison valable ne saurait être invoquée pour agir de la sorte.

J’entends bien ne pas en rester là, évidemment mon ange. Même si tu dois un jour avoir ton équilibre auprès du nouveau compagnon de ta maman, ce que je souhaite, personne n’a le droit de te faire çà et surtout pas ta maman, sensée te protéger, te tenir la main pour te mettre sur le bon chemin. Ton Papa, celui qui a contribué à te donner la vie restera à jamais ton Papa ma puce, et tu mérites de savoir d’où tu viens. Un Papa ne se vole pas…

Le chemin de tes origines si d’aventures un jour prochain tout cela devait mal se terminer, se trouve ici, sur ton Blog, ma petite chérie, sur ton extrait de naissance officielle de la Mairie de La Garenne Colombes que j’annexe ici bas, pour que jamais personne n’oublie et pour que tu sache le jour où tu arriveras jusqu’ici (et je sais que tu y arriveras) que « tu es d’un chemin, tu viens de loin, de quelqu’une et quelqu’un » comme le dit si bien Lâam déjà citée quelques mois en arrière.

Je serais à Bucarest dès vendredi soir, sans trop savoir vraiment par quoi commencer, mais notre avocat a déjà de nombreuses pistes à explorer. Je n’ose à présent espérer que nous nous verrons ma petite pépette, j’en ai peur. Mais croisons les doigts, un miracle est peut-être encore possible.

Merci en tous cas à nouveau à tous pour nous soutenir et relayer au plus grand nombre cette injustice, sur le Net, sur Facebook, dans les médias si certains d’entre vous ont des clés dans ce milieu (merci à Famili à nouveau). Elena doit savoir d’où elle vient.

 

certificat.jpg

Acte de naissance officielle d’Elena, daté du 19 février 2007