Fin provisoire…

27052013

Ma chère Elena,

Beaucoup de temps s’est écoulé depuis ma dernière visite, c’est vrai. Non pas que j’avais fini par t’oublier ou me faire une raison, mais les procédures et les recours se suivaient sans relâche tant du côté de la Roumanie que du côté de la France. Et finalement le verdict est tombé, la Justice a tranché, je ne suis plus officiellement ton papa. Je ne vais pas rentrer ici dans les détails de cette décision, qui a mis du temps à être prise, mais c’est celle que les juges ont choisi. Cette décision est lourde de conséquences puisque elle efface à tout jamais la possibilité de te voir, cela fait maintenant plus de 2 ans que je ne t’ai pas vu, mais au moins les choses maintenant sont claires. Plus de combat vain, plus d’angoisses à l’idée de te manquer encore et toujours à chaque visite, plus de peur de recevoir encore à nouveau des convocations pour m’expliquer devant les juges.

Je reste absolument convaincu de ma paternité, qui en l’absence de test ADN restera à tout jamais non prouvée. Mais je sais que dans ce regard, dans ces yeux innocents, il y a un peu de moi, j’en suis certain.

Je vais donc clore provisoirement ce chapitre, pour quelques temps, le temps que tu te rendes compte par toi-même que tu as été flouée, trompée, abusée et que ta maman t’a menti durant toutes ces années. Et je l’espère qu’un jour, tu chercheras tes origines, tu feras comme tous les gamins de ton âge, tu taperas sur Google ton nom qui t’amènera tout droit jusqu’ici et tu comprendras, enfin je l’espère.

Ce n’est qu’un au revoir, je sais que nous nous retrouverons, tôt ou tard, sois en sûre…

« Pense à moi comme je t’aime et tu me délivreras
Tu briseras l’anathème qui me tient loin de tes bras
Pense à moi comme je t’aime rien ne nous séparera
Même pas les chrysanthèmes, tu verras : on se retrouvera
On se retrouvera on se retrouvera »

F. Lalanne, 1986




La coupe est pleine…

18082009

gifs4.gif                            gifs3.gif                              gifs2.gif

Ma petite libellule, les choses ne vont pas fort ce soir et plus que jamais j’ai hâte d’être à Bucarest pour donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Maman est allée beaucoup beaucoup trop loin maintenant, si loin qu’il est impossible pour moi aujourd’hui de revenir en arrière.

Mamie m’a appelé catastrophée ce matin à l’aube, elle venait de recevoir un fax absolument terrible du Ministère de la Justice Roumain qui enquêtait sur les possibilités de nous aider à partir de samedi. Tiens toi bien ma chérie et respire fort comme moi… Maman t’a fait reconnaître en septembre 2008 par son nouveau compagnon, et par la même occasion elle a fait modifier ton état civil au nom de ce « nouveau » Papa. Papa voleur, ou Papa innocent, ou Papa inconscient lui aussi embobiné, floué ou trompé, je n’en sais rien mais tu t’appelles maintenant pour l’état civil roumain Elena Andrea S.!

La petite Elena Andrea reconnue le 19 février 2007 à La Garenne Colombes, n’existe plus. Maman par ce stratagème entend faire disparaître définitivement et enterrer cette petite fille de presque trois ans, née d’un père français et d’une mère roumaine, pour la remplacer ou pour faire naître une nouvelle petite Elena Andrea, de même date de naissance, mais avec un faux Papa. Exit tes origines françaises, à la trappe toute possibilité un jour plus grande de retrouver ton vrai Papa, puisqu’aux yeux de la Justice de ton pays tu vis avec tes deux parents, heureuse dans le meilleur des mondes, en toute tranquillité.

Ma petite princesse, ton Papa ne peut laisser faire des choses comme ça, c’est bien trop grave, c’est te mentir, te flouer, te voler ton identité, te cacher une partie de ta vie, détruire ton héritage. Aucune raison valable ne saurait être invoquée pour agir de la sorte.

J’entends bien ne pas en rester là, évidemment mon ange. Même si tu dois un jour avoir ton équilibre auprès du nouveau compagnon de ta maman, ce que je souhaite, personne n’a le droit de te faire çà et surtout pas ta maman, sensée te protéger, te tenir la main pour te mettre sur le bon chemin. Ton Papa, celui qui a contribué à te donner la vie restera à jamais ton Papa ma puce, et tu mérites de savoir d’où tu viens. Un Papa ne se vole pas…

Le chemin de tes origines si d’aventures un jour prochain tout cela devait mal se terminer, se trouve ici, sur ton Blog, ma petite chérie, sur ton extrait de naissance officielle de la Mairie de La Garenne Colombes que j’annexe ici bas, pour que jamais personne n’oublie et pour que tu sache le jour où tu arriveras jusqu’ici (et je sais que tu y arriveras) que « tu es d’un chemin, tu viens de loin, de quelqu’une et quelqu’un » comme le dit si bien Lâam déjà citée quelques mois en arrière.

Je serais à Bucarest dès vendredi soir, sans trop savoir vraiment par quoi commencer, mais notre avocat a déjà de nombreuses pistes à explorer. Je n’ose à présent espérer que nous nous verrons ma petite pépette, j’en ai peur. Mais croisons les doigts, un miracle est peut-être encore possible.

Merci en tous cas à nouveau à tous pour nous soutenir et relayer au plus grand nombre cette injustice, sur le Net, sur Facebook, dans les médias si certains d’entre vous ont des clés dans ce milieu (merci à Famili à nouveau). Elena doit savoir d’où elle vient.

 

certificat.jpg

Acte de naissance officielle d’Elena, daté du 19 février 2007




Rejoignez le groupe de soutien au Papa d’Elena sur Facebook!!

7082009

Après bien des hésitations j’ai fini par créer le groupe des fans d’ »Elena par son Papa » sur Facebook. Ce n’est pas que je sois fondamentalement pour ce type de démarches, mais je sais que ce type de média est fondamental pour faire connaître une cause et faire bouger les choses. Et j’ai toujours un petit espoir qu’avec le temps, les amis et la chaîne de fans aidant, Maman ou des amis de Maman se rendront compte que ça ne peut plus durer et qu’il sera temps d’accepter que tu aies enfin droit à ce que tu mérites: connaître ton Papa, tes origines et ta famille.

Que tous ceux qui pensent que la presse, Facebook, tout ça ne servira à rien, que c’est une cause perdue, que de l’eau aura coulé sous les ponts avant que les choses bougent, je leur dit qu’ils ont peut-être raison, mais que le temps presse, et que dans quelques mois tu auras déjà 3 ans, c’est déjà presque trop tard. Qu’ils passent leur chemin.

A tous les autres qui nous rejoindront bientôt je dis Merci!, du fond du coeur pour leur soutien et leur amitié. Elena sera fier de savoir que son Papa était soutenu dans sa cause et qu’il n’était pas seul au monde… Et puis vous serez les premiers informés des dernières nouvelles et ça c’est cool aussi!

 

facebook.jpg

Rejoignez le groupe de soutien sur Facebook!!




Jour de Famili…

7082009

Le Jour J de la parution du nouveau numéro de Famili est enfin arrivé. Je suis fier ma petite puce de te présenter la « Une » de ce numéro daté de septembre et j’en profite pour remercier chaleureusement Claude de Faÿ sans qui cet article n’aurait jamais été.

Cet article n’est pas un coup de pub personnel, n’est pas un délire mégalo-maniaque, n’est pas non plus un sursaut d’orgueil. Non c’est juste un petit cadeau pour ma petite libellule, pour qu’elle sache que son petit Papa l’aime et qu’il a toujours été là et qu’il le sera encore tant qu’il en aura la force. Pour que les autres Papas, Mamans qui sont dans la même situation que moi continuent de se battre et d’avoir la force d’avancer. Si quelqu’un là-bas, à Bucarest, membre de la communauté francophone a lu l’article, qu’il fasse passer le message et le relaye au plus grand nombre. A force de taper à toutes les portes possibles, quelques unes finiront bien par céder et si des personnes reconnaissent Maman dans ces écrits, qu’ils lui disent bien que je ne veux qu’arranger les choses et pouvoir vivre avec ma petite fille des vrais moments de Papa.

J’invite tout le monde à me laisser leurs commentaires sur le « Blog d’Elena« , je suis sûr que tu seras fière mon ange de voir tout cela d’ici quelques temps. Merci à tous pour votre soutien et vos messages d’encouragement. J’espère très vite vous donner de bonnes nouvelles de Bucarest. Prochain rendez-vous le 22 avec si Dieu le veut ma petite choupette dans les bras…

familiseptembre.jpg

Il est paru le nouveau Famili ma chérie!! 07/08/09

 




3 ans déjà!!!

28052009

tt3544718fltt.gif

Il y a de cela 3 ans, jour pour jour, ton Papa se lançait dans une grande aventure: celle d’exprimer à travers le « Blog d’Elena par son Papa », ses états d’âme, ses émotions, sa quête de reconnaissance et sa fierté d’être ton Papa. 3 ans déjà et plus de 170000 visites, que le temps passe vite! Jamais ton Papa n’aurait imaginé que cette aventure serait si difficile, aussi semée d’embuches, mais en même temps si riche en émotions: celle de te voir pour la première fois, celle de te voir t’endormir dans mes bras, celle de sentir que tu m’avais reconnu, malgré le manque, les kilomètres, les barrières culturelles et linguistiques. 3 ans d’amour, d’amitié, de soutien de la part de la famille, de nos amis sur la toile. A nouveau je leur exprime toute ma gratitude et mes pensées, sans eux je ne serai sans doute plus là pour me battre mon ange, tant le chemin fut, est et sera encore long.

Le hasard fait parfois bien les choses, c’est le troisième anniversaire de notre Blog ma Pupuce et demain le Tribunal doit rendre sa décision. Cela ne ferait-il pas un merveilleux cadeau d’Anniversaire pour fêter cela?

nuageblog.jpg

3 ans résumés en quelques mots

(Merci à http://www.wordle.net/)

 




Papa est prêt à partir…

19042009

Voilà ma petite princesse, ton Papa est fin prêt, demain l’avion me rapprochera de toi et je serai enfin prêt à poursuivre l’aventure que nous croyons toujours sans fin. Mais je sais que l’issue viendra tôt ou tard, ma petite libellule. Et même si pour le moment le chemin est bien long les pentes bien raides, toute ta famille est avec moi, tous nos amis nous soutiennent…

Elena, je t’embrasse fort mon ange, Papa arrive.

 

choroni.jpg

Le chemin est encore long, mais au loin y’a l’horizon. Choroni, 19 avril 2009 

 




De pire en pire…

22082008

Cette lettre reçue hier ma petite puce, c’est un mandat de ta maman. Elle me fait renvoyer par mandat une grosse partie des sous que je versais tous les mois pour toi ma petite libellule. Oui tout cet argent qui aurait dû servir à t’acheter des jolis habits, des joujoux ou d’autres jolies choses ta maman n’en veut pas parce qu’il vient de ton papa. Son avocat l’avait bien dit à Papi et Mamie en juillet dernier: « Mr. Filak n’a plus rien à voir avec Elena, il n’est pas de la famille et sa mère ne veut plus avoir affaire à vous ».

C’est bien triste tout cela mon coeur. Bien triste. Je suis un peu écoeuré devant tant de bêtises et d’injustices. Papa ne baissera pas les bras pour autant et ne se laissera pas intimider par de tels agissements. Je continuerai de toutes façons à me battre et subvenir à tes besoins tant que je le pourrais. La justice de mon pays en a décidé ainsi et si maman refuse l’aide de ton papa, sache que ton dû tu l’auras un jour ou l’autre quand tu auras compris, quand tu réaliseras que ton papa était là mais que ta maman t’en avait privé…

J’ai discuté longuement avec notre avocat roumain mon ange. Le chemin est encore long mais il est confiant et serein. Nous sommes loin d’avoir perdu la bataille… 




Nos droits à nouveau bafoués…

14072008

Ma petite chérie, je n’ai pas de bonnes nouvelles à annoncer à nos amis. Papa s’en doutait, et le présentiment qui me disait de ne pas venir à Bucarest inutilement était bien fondé: Papi et Mamie ont trouvé porte close rue Moigrad comme rue Braescu ce matin à Bucarest. Personne pour les accueillir, personne pour leur ouvrir la porte. Une fois de plus maman a fait fi de toute loi, s’est moquée effrontément de toute justice et plus que tout s’est moquée de sa propre petite fille qui aurait pu voir son petit papa. Tu ne savais même pas qu’aujourd’hui à quelques kilomètres sans doute de toi, tes grands-parents étaient venus pour toi, de si loin.

Nous savions qu’il en serait ainsi, papa ne se faisait d’ailleurs aucune illusion, il n’aurait de toutes façons pas vu sa petite princesse. Je suis un peu triste et déçu mon ange, c’est vrai, il faut bien l’avouer, cela me bouleverse de voir qu’une fois de plus ta maman fait ce qu’elle veut. Mais cette tristesse est juste comme un petit coup de vent frais sur le visage le matin à l’aube, ça pince un peu sur le coup, mais dès que les premiers rayons du soleil pointent là-haut dans le ciel, il fait bon et chaud. En effet ce nouveau faux-pas arrivera à point nommé dans la procédure en cours et particulièrement pour la correctionnelle de décembre prochain. Maman est loin de chuter encore, mais son pas alerte et sûr s’émousse et faiblit de jours en jours et maman commence sérieusement à boitiller.

Papi et Mamie n’ont pas vu maman, mais ils ont pu discuter avec son avocat. Ce qu’ils ont entendu là-bas sont des horreurs, des choses qui font peur tellement elles sont grossières, ridicules et honteuses. Maman va se remarier très prochainement, jusque là rien d’extraordinaire, il est normal pour elle de se reconstruire une vie de femme et d’épouse, mais le pire, une ignominie, c’est qu’elle veut remplacer ton vrai papa par un autre, un usurpateur, son futur mari qui s’apprête à te reconnaître en Roumanie mon petit chat. Oui, tu as bien entendu ma petite libellule, tu vas bientôt avoir un papa en Roumanie, le mari de ta pauvre maman. Et dire que tu n’as pas encore deux ans et que tu ne puisses te rendre compte de rien, de rien du tout… Quel drame… Nous ne sommes plus dans les simples malversations et les mensonges mon bébé, nous entrons maintenant dans le domaine de l’illégalité, des hors-la-loi, des bandits de grands chemins. Il n’existe qu’un seul état civil de la petite Elena, celui délivré par la Mairie de Bois-Colombes. Elena n’a qu’un seul et unique papa, celui qui l’a reconnu ému dans la même mairie le 19 février 2007. Personne ne nous volera cela ma colombe, personne ne t’enlèvera ton papa.

Ma toute petite puce, papa est à des lieux de s’arrêter maintenant, il y a trop de choses, trop de mensonges, trop de mal de fait. Je ne m’arrêterai jamais de me battre ma petite princesse, je ne te laisserai pas dans les bras d’une mère aussi indigne. Ce n’est pas une maman comme elle se dit l’être mon coeur, je suis désolé. Je ne pourrais jamais accepter que ma petite fille soit élevé par un papa qui ne soit pas le sien et surtout que tu ne saches jamais que ton vrai papa, celui qui t’aime et qui t’a donné la vie soit effacé d’un coup de gomme, comme s’il n’avait jamais existé.

Plus que jamais ta vie sera mon combat, tes petites mèches blondes des champs de blé au bord de mon chemin, tes petits yeux bleus mon ciel à l’horizon. Je t’aime si fort ma pupuce, aies confiance en ton papa. Il est là…




Croisade pour Elena

8072008

J’ai bien réfléchi à la question ma puce et j’arrive à la conclusion que je ne peux me permettre de te faire cela, je ne peux me permettre de t’abandonner à ton triste sort sans me battre. J’ai rêvé de toi mon ange cette nuit, cela m’arrive souvent, mais cette fois-ci c’était fort, intense et tellement réaliste. Tu avais tellement grandi que j’ai eu peine à te reconnaître, mais c’était bien toi que je serrais dans mes bras cette nuit. Cette image si forte et intense m’a ouvert les yeux, et ce matin je n’avais déjà plus les mêmes réticences.

En mon âme et conscience je m’apprête à prendre la décision que je juge la meilleure, la plus juste et la plus raisonnable. Je ne vais pas faire l’aller-retour depuis Caracas vers Bucarest pour le moment car maman ne m’offre pas la certitude que je serai avec toi mon coeur. J’ai tenté encore à plusieurs reprises de la joindre par téléphone ou par mail ce week-end, mais je n’ai aucune réponse. Je ne veux pas lui donner le plaisir de cet affront et de cette humiliation que j’ai reçu en janvier dernier. Non! En revanche, bien que cela m’ennuie et me pèse lourdement, je vais sans doute me résigner à accepter la main tendue par Papi et Mamie qui se proposent d’aller sur place cette fin de semaine pour organiser cette procédure. Je sais que cela est une épreuve pour moi comme pour eux, je sais que nous n’aurions pas imaginé de pires solutions et que c’est une folie, mais je crois que je me dois de le faire, je me dois d’accepter cette solution pour toi ma petite libellule.

Maman doit assumer ses fautes et accepter de payer le prix de ses erreurs et de son obstination. Je ne suis pas fier d’en arriver là, mais tous ici nous nous battons depuis des mois avec force et détermination pour que tu puisses avoir cette chance un jour de serrer fort contre toi dans tes bras ton papa. Céder aujourd’hui à nouveau serait remettre en cause tous ces mois passés à se battre. Ce combat je le mène pour ma fille, Mamie et Papi pour leur petite fille. Il n’est plus possible aujourd’hui de revenir en arrière, même si biologiquement parlant je ne suis pas encore officiellement ton petit papa, j’ai cette certitude au fond de mon cœur et je sais qu’un jour tu me remercieras d’avoir tenu bon jusqu’au bout.

Je vais vraisemblablement accepter de faire ce sacrifice et de mettre Papi et Mamie à rudes épreuves pour se rendre en Roumanie à la fin de la semaine, et profiter de cette visite obligée pour prendre quelques jours de vacances. Cette visite même si elle ne changera rien pour le moment sur mes droits de garde et de visite auxquels j’ai droit nous permettra au moins à nouveau de montrer que maman ne respecte rien et se joue de tout sans vergogne et sans honte. Papa se tiendra prêt à bondir si d’aventures un miracle venait à se produire et si maman acceptait enfin de baisser sa garde et de faire un geste fort pour son enfant. J’ai d’ors et déjà les détails sur les vols qui m’amèneraient à Bucarest le cas échéant, il ne me faudra que 24 heures pour arriver jusqu’à toi. Une minute à l’échelle du temps passé déjà si loin de toi.

Je ne sais quoi dire, quoi faire pour remercier tes grands-parents de vouloir faire ce sacrifice pour moi et pour toi. Nous sommes unis dans cette lutte sans merci contre l’injustice, pour le droit à ton bonheur Elena. Les sacrifices, la sueur et l’obstination paieront un jour j’en suis sûr mon trésor. Maman s’enfonce de plus en plus dans ces sables mouvants dans lesquels elle a délibérément cherché à se mettre, je ne l’y ai pas plongé moi-même. Je sais déjà qu’elle risque gros chaque jour un peu plus. Un jour, à force de tant d’irresponsabilité, la situation pourrait bien être irréversible, et cela pourrait l’amener dans un lieu où je ne souhaiterai surtout pas aller, un lieu fermé par des barreaux, sans soleil, sans herbes vertes et sans jolies fleurs, un espace sans liberté. Je ne veux pas de cela pour elle ni pour toi, il est encore temps pour ta maman de se repentir et de revenir à la raison, avant qu’il ne soit trop tard…

 




Retour à Caracas

11062008

Papa est de retour à Caracas. Si bien des choses ont avancé pour ce qui concerne la régularité de ton Papa au Venezuela, j’ai maintenant un joli visa tout neuf pour l’année qu’il me reste à passer ici, malheureusement rien de nouveau nous concernant ma petite princesse. Nous devons encore attendre le 17 juin, c’est à dire dans une semaine mon coeur, date à laquelle notre dossier doit repasser en audience, pour espérer en savoir un peu plus.

J’attends avec impatience début juillet pour enfin venir te voir et pour faire ce €@$%§£ de test ADN qui une fois pour toute confirmera que toi et moi ma petite Elena nous n’avons aucune raison d’être séparés et d’être traités de la sorte par maman.

Courage ma belle, courage. Papa fait le maximum…